Logo SFP

Présentation de la spécialité

La Pathologie

La Pathologie (en Anglais, Pathology) est une science médicale au cœur de la médecine moderne, exercée par des médecins spécialistes, qui joue un rôle majeur dans le diagnostic des maladies humaines, la prise en charge clinique et de plus en plus dans l'indication d'un traitement spécifique. Ces médecins spécialistes, les pathologistes (encore appelés anatomo-cytopathologistes, histopathologistes ou cytopathologistes) exercent à l'hôpital ou dans des cabinets.

La Société Française de Pathologie

La Société Française de Pathologie (SFP) est la Société Savante de cette spécialité médicale. Elle a pour mission de promouvoir la pratique de cette spécialité médicale à travers des actions de formation continue, en organisant le congrès français principal de cette spécialité, en développant les liens avec la Société Européenne de Pathologie (European Society of Pathology, ESP), et en favorisant la recherche dans cette spécialité par la diffusion des résultats des équipes françaises de pathologie.
La SFP est reconnue par l’ANDPC comme « Organisme habilité à proposer des actions DPC ».

L'activité diagnostique du pathologiste

L'activité diagnostique du pathologiste est effectuée le plus souvent par l'étude d'un prélèvement tissulaire (biopsie, pièce opératoire provenant du bloc opératoire) ou cellulaire (cytoponction, frottis cervico-utérin). Le pathologiste évoque alors un diagnostic sur ces prélèvements, diagnostic qu'il va transmettre sous forme d'un compte-rendu au médecin clinicien qui prend en charge le patient, diagnostic qui va conditionner la prise en charge thérapeutique.
 

Le diagnostic

Ce diagnostic est basé principalement sur les données morphologiques (aspect et forme des cellules et de leur organisation architecturale) du prélèvement tissulaire ou cellulaire observé au microscope. Il sera souvent complété par une étude du phénotype des cellules ou tissu (expression de gènes ou de protéines par les cellules) et du génotype (anomalies du génome des cellules comme des mutations ou amplifications de gène).
Ces études complémentaires utilisent souvent des techniques de biologie moléculaire et prennent de plus en plus d'importance pour avoir un diagnostic plus précis et pour préciser la sensibilité à une thérapeutique donnée (rôle théragnostique). Ces tests moléculaires complémentaires pour les cancers sont effectués en France au sein de plateforme de génétique moléculaire des cancers où les pathologistes sont fortement impliqués. La pathologie est donc une spécialité médicale clé interagissant fortement avec les cliniciens et chirurgiens et nécessitant de bien connaître les aspects cliniques des maladies. Cette spécialité est fortement impliquée en cancérologie où le diagnostic de cancer nécessite un diagnostic porté par un pathologiste. De plus, le pathologiste est tenu de participer aux réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) où sont décidées la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer aux coté du médecin spécialiste référent, de l'oncologue, du radiothérapeute et du chirurgien.

En cancérologie

En cancérologie, elle joue également un rôle majeur dans le dépistage des cancers (colon, sein, col de l'utérus) par le diagnostic porté par le pathologiste sur la lésion dépistée radiologiquement (sein), cliniquement (biopsie d'une lésion dépistée lors d'une rectosigmoidoscopie), ou lors d'un dépistage systématique (frottis cervico-utérin). En cancérologie, cette spécialité joue également un rôle capital lors de l'acte chirurgical (en peropératoire) par la réalisation d'examen extemporané précisant le diagnostic et conditionnant le type d'acte chirurgical pratiqué ainsi que dans l'évaluation de la réponse au traitement, notamment sur pièce opératoire après chimiothérapie néo-adjuvante.

Au coté de la cancérologie, la pathologie a également une place capitale dans le diagnostic des maladies inflammatoires chroniques (maladie de Horton, sarcoïdose...), la pathologie du développement (pathologie pédiatrique non cancérologique, fœtopathologie…), la pathologie infectieuse ou neurodégénérative.
De par son activité diagnostique des maladies, elle représente la meilleure source diagnostique pour les études épidémiologiques.

A la frontière...

La pathologie est une science médicale à la frontière entre la recherche et la clinique. Grace aux biobanques tissulaires et cellulaires qu'ils coordonnent, les pathologistes sont les chercheurs les mieux placés pour progresser dans la compréhension physiopathologique des maladies qu'ils diagnostiquent en s'aidant de techniques biologiques et microscopiques très variées. De plus, l'interface qu'ils peuvent développer facilement d'une part avec les cliniciens et d'autre part avec d'autres équipes de recherche leur permet d'être impliqués dans des travaux de recherche translationnelle ou plus fondamentale.

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode

Dernière mise à jour de la page: